Comment faire un excellent rhum arrangé maison ?

dans Cocktails Que choisir ?

Comment faire un excellent rhum arrangé maison ?

Arranger le rhum, c’est un art et même un art de vivre ! Si le choix de fruits et d’épices de qualité est le point de départ de tout rhum arrangé digne de ce nom, il y a bien d’autres étapes nécessaires à la préparation de ce nectar parfumé : sélectionner le rhum idéal, composer vos recettes en respectant les bonnes proportions, évaluer le temps de macération en fonction des ingrédients choisis… La conception d’un rhum arrangé maison n’est pas toujours simple mais Dominocho va vous aider à relever le défi ! Dans cet article, nous vous proposons d’explorer ensemble l’univers passionnant du rhum arrangé, de quoi vous aider à devenir un maître en la matière !

L’histoire du rhum arrangé

D’où vient le rhum arrangé ?

Véritable institution sur l’Île de la Réunion qui est considérée comme le berceau du rhum arrangé, cet alcool riche en goût est également très populaire sur l’Île Maurice et dans les Antilles. Pour la petite histoire, le rhum arrangé est né à l’époque de la Route des Indes. Afin de préserver les épices pendant les longs mois passés en mer, les marins décidèrent de stocker ces marchandises précieuses dans des fûts de rhum. L’alcool gorgé des arômes de ces épices prit le nom de rhum arrangé. Consommé à l’origine comme une boisson médicinale, le rhum arrangé est de nos jours l’alcool convivial par excellence. Proposer un rhum arrangé en digestif dans un petit verre est ancré dans le savoir-vivre créole et chaque hôte est fier de faire déguster sa production maison.

Le rhum arrangé, c’est quoi exactement ?

Concrètement, il s’agit d’une préparation à base de rhum blanc dans lequel on fait macérer au choix des fruits, des épices mais aussi des racines, des herbes aromatiques, des graines ou même des friandises car le rhum arrangé est le royaume de la créativité ! Généralement agrémentée de sucre, cette préparation fait l’objet de plusieurs semaines ou mois de macération avant d’être consommée. La patience est donc la clé d’un arrangé réussi, on dit même qu’elle en est l’ingrédient principa

Quel contenant choisir pour son rhum arrangé maison ?

Le plastique, tout sauf fantastique...

Disons-le tout net, quel que soit le contenant que vous allez choisir, optez de préférence pour un contenant en verre qui sera bien plus qualitatif que du plastique. N’oubliez pas que les macérations vont souvent durer plusieurs mois, avec du verre, aucun risque d’avoir de mauvaise surprise ! Choisissez un verre incolore qui vous permettra de surveiller l’évolution de votre rhum tout au long de la macération.

Y a t-il un contenant idéal ?

Bouteilles, bocaux… Plusieurs types de contenants sont possibles, veillez à choisir le vôtre en fonction de la taille des ingrédients que vous souhaitez y placer et en gardant à l’esprit que certains fruits sont susceptibles de gonfler pendant les mois de macération. Pensez également au fait que vous aurez certainement besoin d’enlever ou remplacer certains fruits ou épices en cours de macération.

Belle Dame !

Pour certains, le contenant idéal est une bouteille de type «Dame Jeanne», une sorte de grosse bonbonne en verre qui a l’avantage de pouvoir accueillir une grande quantité d’arrangé. Son goulot resserré offre peu de contact entre l’alcool et l’air lors de la macération, ce qui est le principal défaut des bocaux à large ouverture. Pour rappel, le contact avec l’air facilite l’oxydation des fruits mais cela n’a rien de dramatique.

Les bocaux

Hormis le défaut évoqué à l’instant, les bocaux présentent quand même un avantage de taille : grâce à leur large ouverture, il est très facile d’ajouter ou d’enlever des ingrédients en cours de macération. En plus, il existe plein de formats différents, les plus gros permettant de placer une grande quantité d’ingrédients. Certains sont dotés de joints en caoutchouc parfaitement hermétiques, un atout non négligeable pour aborder les longs mois pendant lesquels le rhum va devoir macérer !

Et si on coupait la poire en deux ?

Façon de parler, la coupe des fruits c’est pour plus tard ! Nous parlons ici de compromis : certains optent en effet pour une solution intermédiaire et se servent de bouteilles de jus de fruits, certes plus petites que les bouteilles standard, mais dont le goulot plus large est bien plus pratique pour l’extraction et le remplacement éventuel des ingrédients.

Quel rhum utiliser pour faire un excellent arrangé maison ?

Un excellent rhum !

Cela peut sembler évident mais la qualité de chacun des ingrédients de votre rhum arrangé maison est essentielle, en commençant par le rhum ! Fuyez les rhums de qualité médiocre : certains ont tendance à penser que l’ajout de fruits ou d’épices peut rattraper un rhum de mauvaise qualité mais rien n’est plus éloigné de la vérité ! Le risque est au contraire d’enfoncer le clou en gâchant en plus des fruits et épices qui n’avaient rien fait pour mériter un destin aussi funeste… Choisissez un rhum d’excellence qui sublimera la saveur de vos ingrédients !

Rhum traditionnel de mélasse ou rhum agricole pur jus de canne ?

C’est une question de goût personnel. Sur l’Île de la Réunion, on a davantage tendance à privilégier le rhum traditionnel pour la préparation des rhums arrangés. Ce rhum à base de mélasse possède un goût plus neutre que le rhum agricole et se prête particulièrement bien à la préparation de rhums arrangés, notamment ceux à base de fruits juteux comme l’ananas, la mangue ou le letchi. Du côté de la Martinique et de la Guadeloupe, en revanche, c’est le rhum agricole à base de pur jus de canne à sucre qui est mis en avant. Cet alcool aux notes intenses de canne fraîchement pressée charme par sa puissance et ses parfums subtils. Ce rhum pur jus de canne donnera des saveurs très raffinées à vos arrangés.

Doit-on nécessairement utiliser du rhum blanc ?

Le rhum blanc est le plus jeune des rhums, c’est donc également le plus neutre en goût. C’est la raison pour laquelle la plupart des fans d’arrangés se dirigent vers cet alcool qui sait faire preuve de discrétion et laisse ainsi s’exprimer pleinement la saveur des autres ingrédients, un peu à la manière d’un agent artistique qui, œuvrant en coulisse, saurait diriger les projecteurs vers sa vedette... Pour autant, si vous avez envie de faire intervenir un rhum un peu vieilli comme un rhum paille ou ambré maturé quelques mois en foudres de chêne, franchissez le pas ! Doté d’un goût un peu plus prononcé que le rhum blanc, ce rhum aux notes boisées et épicées légères apportera une touche d’originalité à votre arrangé maison et s’entendra particulièrement bien avec certaines épices comme la vanille. En revanche, nous vous déconseillons le rhum vieux : cet alcool noble vieilli plusieurs années en chai possède tellement d’arômes qu’il aurait tendance à prendre toute la lumière dans votre arrangé maison. Réservez-le plutôt à la dégustation, c’est sa raison d’être !

Quel degré d’alcool est préférable ?

Là encore, tout est affaire de goût ! Si vous aimez les alcools forts, orientez-vous vers un rhum à 50°, celui-là sera également le plus adapté si vous faites macérer des fruits gorgés de jus qui feront forcément redescendre le titrage de la boisson en libérant l’eau qu’ils contiennent. En revanche, si vous préférez les alcools plus légers ou que vous préparez un arrangé à base de fruits pauvres en eau - type fruits secs - ou d’épices, vous pouvez opter pour un rhum à 45 voire 40° selon votre préférence.

Cave à rhum

Cultivée aux 4 coins du monde depuis la nuit des temps, la canne à sucre donne naissance au plus doux des nectars, le rhum ! Distillé en colonne ou en alambic, le breuvage parfois vieilli offre des saveurs incomparables. Allié des cocktails ou élixir de dégustation, le rhum est un alcool extrêmement polyvalent. La cave de Dominocho vous en dévoile toutes les nuances. Chez nous, vous trouverez le meilleur du rhum agricole pur jus de canne à sucre, ce rhum de tradition française distillé en colonne créole qui fait la fierté de la Martinique et de la Guadeloupe ! Les meilleurs spécimens de rhums traditionnels de mélasse vous attendent également, notamment nos excellents rums britanniques des Caraïbes et nos rones hispaniques d’Amérique du Sud ! Notre sélection ? Des rhums blancs, des rhums ambrés, des rhums vieux parmi lesquels des grands millésimes, des cuvées aussi rares que précieuses ! Proposés en plusieurs formats, ces alcools de qualité accompagneront toutes les occasions !

Prêt à rencontrer l’excellence du rhum ?

794 produits Voir les produits

Quels fruits utiliser pour arranger votre rhum maison ?

Quels types de fruits ?

Laissez votre créativité prendre les commandes car pratiquement tous les fruits peuvent être utilisés dans les macérations de rhum. Les agrumes classiques comme le citron, le citron vert, l’orange et le pamplemousse ou d’autres plus originaux comme le tangor, le citron galet, le citron caviar, le yuzu ou le kumquat produiront des arrangés pleins de peps. Pour ne rien gâcher, les agrumes ont l’avantage de ne pas nécessiter beaucoup de temps de macération, en effet une à deux semaines suffisent pour qu’ils libèrent leurs arômes ! Les fruits jaunes comme l’abricot, la pêche ou la nectarine feront rentrer les rayons de soleil de l’été dans les bouteilles, les fruits rouges comme la fraise, la framboise, la cerise, la mûre ou la myrtille donneront naissance à des arrangés maison délicieusement acidulés dont les saveurs en feront retomber plus d’un en enfance, quant aux fruits tropicaux phares comme l’ananas, la banane, le kiwi, la passion, la coco, le letchi, la papaye, la mangue ou la goyave, ils feront voyager les papilles à l’autre bout du monde...

Sous quelle forme ?

Dans les arrangés, les fruits peuvent être utilisés sous toutes les formes : fruits frais, fruits secs, fruits confits, en conserve, en confiture ou même congelés, veillez juste à bien décongeler ces derniers avant de les mettre en bouteille. Chaque type de fruits apportera des saveurs différentes.

Des fruits de saison s’il vous plaît !

Si vous souhaitez agrémenter votre rhum de fruits frais, sélectionnez de préférence des fruits de saison. Grâce à ce mode de consommation respectueux de l’environnement, vous avez en plus la garantie de dégoter des fruits frais avec un maximum de goût ! À ce sujet, n’hésitez pas à consulter nos différents articles sur les rhums arrangés de saison, vous y trouverez les meilleurs fruits en fonction des saisons, les meilleures associations de fruits et d’épices possibles, bref toutes les réponses à vos questions et plus encore !

Attention au degré de maturité !

Quels que soient les fruits frais utilisés, évitez ceux qui ne sont pas assez mûrs tout comme ceux qui le sont trop. Un fruit vert n’aura pas assez de goût et risque en plus d’être amer. Un fruit trop mûr risque quant à lui de dégager une odeur de pourri peu propice au lâcher-prise… Bref, choisissez un fruit frais au bon degré de maturité, il parfumera parfaitement votre rhum arrangé !

Dans quelles proportions ?

Moitié de fruits moitié de rhum, c’est la proportion standard! Certains conseillent un peu moins de fruits – environ la moitié de la quantité de rhum – mais n’allez pas en deçà, votre rhum arrangé maison n’aurait pas assez de goût, ce serait dommage...

Les autres ingrédients

Vive les épices !

Vanille, cannelle, cardamone, curcuma, anis étoilé, piment, poivre, 4 épices, clou de girofle, gingembre et tant d’autres… Utilisées seules ou pour agrémenter les fruits, les épices sont à l’honneur dans l’univers du rhum arrangé ! Vous pouvez utiliser pratiquement toutes les épices en prenant soin de les choisir de qualité. Renoncez à la cannelle en poudre et préférez la cannelle en bâtonnet, vous en trouverez facilement sur le site de Dominocho. De même, optez pour la vanille en gousse car croyez-nous, rien de tel qu’une gousse de vanille Bourbon ou bien une gousse de vanille Tahitensis pour parfumer intensément votre arrangé maison !

Craquez pour les herbes aromatiques !

À part les épices, on peut également faire macérer toutes sortes d’herbes aromatiques et même des fleurs. De belles feuilles de menthe apporteront une touche de fraîcheur à un arrangé menthe-citron aux saveurs de mojito, un arrangé menthe-fraise acidulé ou un arrangé menthe-melon au charme estival. Vous pouvez également penser au basilic – un régal avec la fraise ! - à la marjolaine, au thym, au laurier, à la lavande, à la rose, à la verveine, au romarin… Testez ce dernier avec de l’abricot, vous nous en direz des nouvelles !

Prenez-en de la graine !

Café, cacao… Ces graines aux arômes puissants accompagneront à merveille les fruits et les épices dans vos créations arrangées maison. Par exemple, le café s’entend très bien avec l’orange ou la vanille. Quant au cacao, avec la banane ils forment un beau duo !

Vers l’infini et au-delà !

Retombez en enfance et filez vers les saveurs d’antan plus vite que Buzz l’Éclair en concoctant des arrangés aux airs de confiseries liquides : fraises Tagada, carambars, réglisses, caramels au beurre salé… Les grands enfants piocheront allègrement dans les milliers de bonbons disponibles sur le marché pour donner de la saveur et de la couleur à leurs bouteilles de rhum arrangé maison. La gourmandise se décline à l’infini !

On n’oublie pas le sucre !

Le sucre est primordial dans les recettes de rhums arrangés car il sublime les saveurs en même temps qu’il adoucit le nectar. Néanmoins, là encore c’est une question de goût et il arrive que certains préfèrent ne pas sucrer du tout, surtout s’ils utilisent des fruits déjà très sucrés à la base comme les dattes ou des friandises également riches en sucre. Si vous sucrez, comptez généralement 10 à 20% du volume total, soit 10 à 20 centilitres de sirop de sucre de canne pour un litre de rhum, quitte à en rajouter au cours de la macération. Concernant le type de sucre, si vous voulez essayer autre chose que le traditionnel sirop de sucre de canne, vous pouvez utiliser du sucre de canne en poudre, du sucre blanc, de la vergeoise, de la cassonade, du miel, du sirop d’érable, du sirop d’agave ou des sirops de fruits ou de fleurs. Certains sucrent dès le départ quand d’autres préfèrent sucrer lorsque la macération a déjà quelques semaines voire quelques mois, en fonction du sucre libéré par les ingrédients.

La macération, une étape clé

Combien de temps dure la macération ?

C’est extrêmement variable ! Certains fruits frais comme la pomme nécessitent une macération très longue pour exprimer toutes leurs saveurs (au moins 6 mois) alors que d’autres comme les agrumes libèrent les leurs en beaucoup moins de temps : 2 semaines seulement ! De même, certaines épices comme la cannelle, le piment ou le gingembre parfument fortement et très rapidement le rhum, ce qui n’est pas le cas de la gousse de vanille qui demande quant à elle plusieurs mois pour libérer pleinement ses arômes subtils. Les confiseries type fraises Tagada libèrent leurs saveurs en très peu de temps. Il est donc inutile de les laisser macérer très longtemps, cela n’améliorerait pas votre rhum maison. Nous dirons donc qu’en moyenne, un rhum arrangé maison doit reposer 3 mois, en sachant qu’à partir de 6 à 8 mois, la plupart des arômes se seront diffusés. Plus il vieillira, plus il continuera de se parfumer.

Où placer le rhum arrangé pendant qu’il macère ?

Une chose est sûre, les avis sont loin d’être unanimes à ce sujet ! Certains placent leurs bouteilles d’arrangés à l’abri de la lumière, d’autres non. Certains préconisent de les placer au frais quand d’autres préfèrent au contraire les placer dans la pièce la plus chaude du logement, la chaleur étant censée accélérer la maturation de l’arrangé. De notre côté, nous vous conseillons le compromis suivant : laissez vos bouteilles à température ambiante !

Faut-il manipuler le rhum arrangé pendant sa maturation ?

Les rhums arrangés maison doivent être régulièrement et délicatement mélangés, pour que toutes les saveurs se mêlent. Pour vous assurer que votre rhum arrangé soit conforme à vos souhaits, il faut le goûter et éventuellement le rectifier. N’hésitez pas à changer certains fruits, notamment les agrumes. Dès que votre mélange vous semble suffisamment imprégné de certains parfums comme la cannelle, le citron, le gingembre, le piment ou l’anis, ôtez-les du contenant.

Comment rectifier un rhum arrangé trop marqué ?

Il n’est pas chose aisée de corriger le parfum d’une épice qui a pris le dessus dans une macération, c’est pourquoi il convient de toujours utiliser les épices avec parcimonie au départ, quitte à en rajouter en cours de macération si nécessaire. Pour atténuer une épice trop forte, enlevez-la et ajoutez un peu de rhum, cela devrait aider. Si votre rhum arrangé est acide ou amer, vous pouvez ajouter un peu de sucre ou de miel pour l’adoucir. Pour un peu plus de suavité tout en conservant les saveurs d’origine, ajoutez quelques morceaux de banane et le tour est joué !

Doit-on filtrer le rhum ?

Là aussi, plusieurs écoles. Certains arrangeurs filtrent leurs rhums maison, ce qui n’est pas indispensable, d’autant que la technique consiste à utiliser un premier filtre type chinois, et à filtrer à nouveau à l’aide d’un filtre à café ou d’un linge très fin, ce qui rend l’opération fastidieuse. L’avantage d’un rhum filtré est qu’il se conservera plus longtemps et sera plus translucide. Vous pouvez également choisir de ne pas filtrer, en ôtant toutefois les ingrédients dont l’aspect n’est pas attirant.

Que faire des fruits après coup ?

Si vous récupérez les fruits de vos arrangés maison, sachez qu’ils peuvent être réutilisés de plusieurs façons : certains d’entre eux comme l’ananas, la mangue ou les agrumes peuvent être dégustés seuls ou avec une crème fouettée, mixés pour faire une base de cocktail, flambés pour agrémenter une tarte, ajoutés tels quels à vos pâtes à gâteaux maison ou encore congelés en glaçons exquis. Utilisés en quantité non négligeable dans vos préparations de rhum arrangé, ces ingrédients gorgés de bon rhum auront ainsi une seconde vie pour le plus grand plaisir des gourmets ! 

Où trouver vos recettes de rhums arrangé ?

Cap sur les recettes du blog de Dominocho !

En plus du rhum, des épices et des arrangés prêts à déguster en provenance directe de la Réunion et des Antilles, vous trouverez sur Dominocho quantité de recettes de rhum arrangé toutes plus créatives les unes que les autres, à l’instar de notre fabuleux Rhum Arrangé Ananas Victoria Passion Vanille, notre irrésistible Rhum Arrangé Ananas Coco, notre sensationnel Rhum Arrangé aux Épices, notre étonnant Rhum Arrangé Pomme Banane Gingembre Citronnelle, notre Rhum Arrangé Ananas Cannelle aussi chaleureux que dépaysant et bien d’autres recettes originales. Découvrez-les sans attendre !

Cap sur nos guides de saveurs des 4 saisons !

Encore une fois, n’oubliez pas de consulter nos articles rhum arrangé spécial fruits de saison, ils répondront à toutes les questions que vous vous posez sur les meilleurs fruits à choisir tout au long de l’année ainsi que les meilleurs mariages de saveurs...


À travers cet article, nous espérons avoir répondu à la plupart de vos questions, dans le cas contraire n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous aider. Expert ou néophyte, amateur de rhum pur jus de canne ou de mélasse, arrangeur sage ou plein d’audace, amoureux fou des fruits exotiques, des petits fruits des bois, des grands classiques, des épices envoûtantes comme la vanille subtile, le gingembre sensuel, la cannelle chaleureuse voire les piments qui piquent, nous vous souhaitons bonne chance à tous et que vive le rhum arrangé !

share Partager