Les marques

"Un carnaval là-bas"

Publié le : 08/01/2018 20:39:02
Catégories : Un carnaval là-bas

LE CARNAVAL ANTILLAIS ET SES ORIGINES 

Ce sont les colons Catholiques Français, au 17ème siècle,  qui sont à l’origine du Carnaval aux Antilles. Avant le jeûne de 40 jours du Carême, ils aimaient faire la fête ensemble, organisaient des bals masqués et de somptueuses réceptions.

Les Antillais adoptèrent le concept, en l’imprégnant de leur culture, de leur musique, de leurs croyances et de leurs couleurs, et en firent l’un des évènements majeurs de l’année, fortement ancré dans les coutumes. Le Carnaval est dédié à la fécondité et à la fertilité.  

 

Les festivités démarrent généralement le Dimanche qui suit l’Epiphanie, et se terminent avec le Mercredi des Cendres, qui suit Mardi-Gras, et marque le début du Carême. 

 

Le Mardi-gras, est le dernier jour où il est permis de manger … gras ! C’est à dire de manger de la viande ! D’où son nom, Carnaval, issu du latin Carnelevarium, c’est à dire suppression de la viande (Carne Levare) 

 

Chaque île a sa spécificité, mais dans tous les carnavals on retrouve certains personnages comme le Bwa-Bwa, «roi des fous», que l’on sacrifie avant le Carême. C’est le roi Vaval, sous la forme d’un géant que l’on promène dans toutes les rues de la ville aux côtés de sa Reine, qui est sensée le protéger. Le Mercredi de Cendres, le roi Vaval est sacrifié sur le bûcher, marquant ainsi la fin du Carnaval.  

 

 

Le Diable Rouge, personnage central du Carnaval pourvu de cornes rouges et dont le costume est parsemé de petites morceaux de miroirs et de grelots parade quant à lui la veille du Mardi-Gras, et effraie la foule tout en l’amusant.  

Le même jour, on assiste au «vidé pyjama» et aux mariages burlesques. Pour cette occasion, les femmes se déguisent en hommes et vice-versa de façon souvent très sexy.   

 

 

Les Antillais vivent pleinement cette période de joie et de festivités. On assiste à des parades, des défilés de danseurs, de danseuses et de musiciens, dans la rue, et partout règne une ambiance de fête. Traditionnellement, les Antillais aiment se déguiser et notamment porter des masques, qui leur assurent l’anonymat, appelés Mas, dont certains sont très célèbres, comme le Mas a Roucou ou le Mas a Kongo.  

 

Le Carnaval est une fête traditionnelle majeure très attendue aux Antilles, à laquelle tout le monde participe dans la joie. 

Partager ce contenu

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.