Les marques

Que choisir ? - Le rhum dans le monde

Publié le : 09/10/2017 18:33:58
Catégories : Que choisir ?

C’est en 1493 que Christophe Colomb introduisit la canne à sucre sur l’île d’Hispaniola grâce à des plants importés des Canaries. Le rhum, dans sa forme primitive, produit à l’époque à base de résidus de l’activité sucrière et grossièrement distillé, fait son apparition. Rapidement adopté et transporté par les pirates et autres flibustiers, il commença à se démocratiser et à franchir les frontières.

 

Il faudra attendre la fin du 17ème siècle pour que les procédés de distillation se perfectionnent notamment grâce au célèbre Père Labat qui séjourna aux Antilles.

 

Au 18ème, le rhum connaît un développement important qui s’explique par l’intensification de la production de sucre aux Antilles, l’amélioration de sa qualité et l’accroissement du nombre de consommateurs.

L’exportation des rhums Antillais se développe, notamment ceux de la Barbade et de la Jamaïque.

 

A partir du 19ème, les punchs et les cocktails deviennent à la mode et le rhum devient enfin une boisson appréciée par la société Européenne.

 

Au cours du 20ème siècle, le marché du sucre s’effondre, contraignant les producteurs de Martinique et de Guadeloupe notamment, à trouver d’autres débouchés pour rentabiliser leurs champs de cannes à sucre. C’est ainsi que va se généraliser la production du rhum agricole, directement produit à base de pur jus de canne.

En 1996, la Martinique obtient une AOC, qui reste unique à ce jour.

 

Le rhum, issu de la distillation de mélasse, résidu de la fabrication du sucre, est appelé rhum industriel ou traditionnel, représente environ 98% de la production mondiale. Il concerne essentiellement les zones d’influence Anglo-Saxonne et Espagnole.

Le rhum agricole, élaboré quant à lui à base de pur jus de cannes, reste principalement produit dans les départements Français d’Outre-Mer. Notons qu’il faut environ 8,5 kg de canne à sucre pour produire 1 litre de rhum agricole.

 

On produit du rhum un peu partout dans le monde. Chargé d’histoire, le rhum, au-delà des différents procédés de fabrication, est un spiritueux qui reflète intensément le terroir dont il est issu et valorise son savoir-faire. On estime la consommation mondiale de rhum à environ 536 000 tonnes par an, soit 17 litres par seconde, ce qui le place au 3ème rang des spiritueux.

 

La consommation des Français est estimée à près de 48 millions de bouteilles, dont 33 millions en Métropole et 15 millions dans les départements Français d’Outre-Mer. Le rhum blanc représente environ 75 % de la production. Les rhums ambré, vieux et paille ne représentant donc que 25%.

 

Si le rhum blanc attire une clientèle friande de cocktails comme la Piña Colada, le Cuba Libre et bien sûr le Mojito, les rhums vieux notamment agricoles séduisent de plus en plus d’amateurs avisés et de connaisseurs.

Depuis une dizaine d’années, les producteurs de rhum misent de plus en plus sur la qualité, en proposant des séries extrêmement limitées ou des rhums millésimés, et sur l’innovation, notamment avec des finitions très soignées.

 

En visitant notre cave, vous découvrirez de splendides rhums en provenance du monde entier et découvrirez ainsi toute la richesse de cette boisson évocatrice d’exotisme. Ils vous attendent ici : Les rhums de Dominocho

 

 

Partager ce contenu

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.